[Portait] Cyril Rominger – Consultant International

InternationalAssurance-créditRisques Financiers
Consultant international

Nous avons dressé le portrait de l’un de nos experts. Lors d’une interview, Cyril revient sur un parcours « surprenant et intéressant » chez Delta assurances. Spécialiste des Risques Financiers, son chemin dans l’assurance crédit s’est peu à peu orienté vers l’international jusqu’à la création du réseau Keystone Trade Credit.

 

Un parcours de 22 ans dans le Groupe !

Je travaille chez Delta assurances depuis 22 ans. J’ai été recruté comme Analyste Risques. Je renseignais nos assurés sur la santé financière de leurs clients.

 

De la polyvalence au management

J’aimais bien le contact direct avec des chefs d’entreprises de secteurs très divers.

J’ai occupé ce poste pendant quelques années, puis j’ai pris la responsabilité du service. Au début, je faisais un peu tout : du risque, de la gestion, du commercial, de la souscription…

J’aimais bien le contact direct avec des chefs d’entreprises de secteurs très divers.

Il fallait s’adapter à l’interlocuteur. Selon la taille de l’entreprise, on s’adresse à un dirigeant, un DAF ou un credit manager. L’approche est très différente.  Toutes ces expériences ont été riches et commercialement très formatrices.

La particularité de l’Assurance-Crédit est qu’elle n’est pas obligatoire, il y a un chemin à parcourir pour convaincre le client de la nécessité de s’assurer.

Je me suis ensuite détaché du management du service pour me consacrer à la fois au commercial et à la souscription.

 

Une évolution vers l’international

Mon activité à l’international a débuté presque par hasard !

Il y a une douzaine d’années, nous avons commencé à travailler pour un grand groupe pétrolier.

Au fil du temps, j’ai été davantage mobilisé sur ce grand compte. Nous avons peu à peu gagné sa confiance, étendu nos actions au sein du groupe jusqu’à devenir son courtier référent.

Mon activité à l’international a débuté presque par hasard !

Dans le même temps, nous avons été contactés par un courtier anglais qui cherchait un partenaire en France pour participer à un appel d’offres pour Coca Cola. Quelques courtiers se sont alors rapprochés pour former le réseau GTCA : un anglais, un italien, un hollandais, un allemand. Et nous.

 

Un coup d’oeil dans le rétroviseur !

Cela a été ma première expérience à l’international et l’occasion pour moi de me remettre à l’anglais ! (rire).

Ce qui est surprenant et intéressant dans mon parcours, c’est de me souvenir de ce que je faisais au tout début, du type de clients dont j’avais la charge et de me retrouver quelques années plus tard à parler de sujets stratégiques avec la direction financière d’un groupe du CAC40… C’est très satisfaisant.

Notre adhésion à GTCA a duré 3 à 4 ans, mais nous cherchions une organisation plus agile commercialement.

 

La naissance de Keystone Trade Credit, un nouveau réseau de courtage international

Avec nos confrères italiens, hollandais, puis brésiliens nous avons finalement créé Keystone Trade Credit afin d’aider des multinationales à gérer les sujets Assurance-Crédit de leurs filiales à l’étranger.

Basée à Londres, l’entité juridique est la tête de pont destinée à coordonner toutes les actions, signer les contrats avec les courtiers dans chaque pays concerné et les conventions avec les assureurs locaux.

C’est ce qui fait la différence avec d’autres courtiers internationaux, un seul courtier hautement spécialisé intervient : Keystone Trade Crédit.

Nous avions désormais la possibilité de réaliser des actions commerciales et une structure à développer. Etre membre fondateur de Keystone Trade Credit nous apporte une crédibilité supplémentaire et nous nous appuyons sur l’expertise du réseau.

La gestion locale du contrat est un atout commercial majeur.

 

Un changement décisif pour Keystone Trade Credit : le nouveau défi

L’une de mes meilleures expériences. Sur le plan humain aussi !

Keystone Trade Credit s’apprête aujourd’hui à prendre un nouveau départ. Le siège est transféré dans nos locaux de Levallois (principalement en raison du Brexit) et je dois mener à bien ce transfert : un nouveau challenge !

Avec le réseau, mon organisation a changé, j’ai beaucoup voyagé au début pour rencontrer des prospects et clients un peu partout. C’est extrêmement intéressant d’observer la façon dont travaillent certains courtiers étrangers.

Dernièrement, j’ai dû chercher un partenaire en Espagne au pied levé pour le besoin urgent d’un client. En 48h, j’ai trouvé le courtier (l’un des meilleurs), préparé le rendez-vous, et convaincu le client de travailler avec nous. L’une de mes meilleures expériences. Sur le plan humain aussi.

D’ailleurs, des liens presque amicaux se sont tissés avec la plupart des courtiers qui forment à présent Keystone Trade Credit, c’est une belle aventure.

 

Le désir de voir le réseau poursuivre son développement

Nous développons le réseau au fil des besoins de nos clients, de nos prospects et de la règlementation de leurs pays d’implantation. Récemment, la règlementation a évolué au Qatar nous obligeant à collaborer avec un courtier local : une occasion d’accueillir un nouveau partenaire Qatari !

Maintenant, mon objectif est de faire grandir Keystone Trade Credit et de développer sa force commerciale.

Read english version

 

Haut de page

Me rappeler

Les champs mentionnés par un astérisque sont obligatoires, si vous ne les communiquez pas, nous ne pourrons pas traiter votre demande.

Les champs mentionnés par un astérisque sont obligatoires, si vous ne les communiquez pas, nous ne pourrons pas traiter votre demande.